La navigation privée est-elle sûre ?

Le mode Incognito de Chrome est-il sûr ? La plupart des experts (et des non-experts) en matière de protection de la vie privée vous le recommanderont si vous souhaitez renforcer votre confidentialité lorsque vous surfez sur le web. Fidèle à son nom, le mode Incognito de Google Chrome et le mode de navigation privée que l’on trouve dans la plupart des navigateurs internet offrent une expérience plus discrète et aident à couvrir certaines de vos traces. Mais les utilisateurs surestiment souvent l’étendue de la protection qu’offre la navigation privée.

Une étude menée par des chercheurs de l’université de Chicago et de l’université Leibniz de Hanovre a révélé qu’un pourcentage considérable d’utilisateurs pensent à tort que la navigation privée les protégera contre les logiciels malveillants, la publicité, les codes de traçage et les regards indiscrets des fournisseurs d’accès Internet (FAI).

Voici ce que vous devez savoir sur ce que la navigation privée peut et ne peut pas faire.

Comment fonctionne la navigation privée ?

Qu’est-ce que la navigation privée, exactement ? La fonction de mode privé incluse dans tous les principaux navigateurs est destinée à éviter de laisser des traces sur votre appareil. Lorsque vous fermez une fenêtre de navigation privée, elle efface toutes les données que vous avez générées pendant cette session. Il s’agit notamment de l’historique de votre navigation, des informations de remplissage automatique et du cache de votre navigateur. La navigation privée supprime également les cookies, c’est-à-dire les éléments de données qui vous permettent de rester connecté à vos comptes lorsque vous fermez et relancez votre navigateur.

En gros, cela signifie qu’à la fin de votre session de navigation privée, une personne qui accède à votre ordinateur ne pourra pas voir les sites web que vous avez visités ni accéder aux comptes que vous avez ouverts en mode privé.

La navigation privée est-elle sûre ?

La navigation privée est également un bon outil de protection de la vie privée lorsque vous utilisez un ordinateur partagé, par exemple dans une bibliothèque ou à l’université, pour naviguer sur le web et accéder à vos comptes. Elle permet de s’assurer que la prochaine personne qui utilise l’ordinateur ne pourra pas vous espionner. Toutefois, la puissance de la navigation privée est limitée à votre appareil local. Il convient de noter que la plupart des menaces pour la vie privée proviennent de l’extérieur de votre appareil, et non de l’intérieur. Ici, le mode privé de votre navigateur ne peut pas faire grand-chose.

La navigation privée ne vous protège pas contre les logiciels malveillants

Plus de 25 % des participants à l’enquête menée par l’université de Chicago et l’université Leibniz estiment que la navigation privée offrira une meilleure protection contre les logiciels malveillants sur le web. Ils ne pouvaient pas être plus loin de la vérité.

La plupart des logiciels malveillants ne causent des dommages qu’une fois qu’ils se sont introduits dans votre ordinateur, et n’ont donc pas grand chose à voir avec votre navigateur. Par exemple, si vous ouvrez un courriel de phishing contenant une pièce jointe malveillante, il n’y a pas de différence entre le fait que vous le téléchargiez avec une fenêtre de navigation normale ou privée.

En ce qui concerne les logiciels malveillants, rien ne remplace un bon antivirus installé sur votre ordinateur.

Les extensions de navigateur constituent une exception. Certaines extensions de navigateur manifestent des comportements malveillants tels que le vol d’informations, la redirection vers un site web malveillant ou la modification du contenu d’une page. Les navigateurs gèrent les extensions de différentes manières lorsqu’ils utilisent le mode privé. Microsoft Edge désactive complètement les extensions alors que Safari et Firefox les laissent activées par défaut. Google Chrome et Opera désactivent les extensions par défaut dans la navigation privée, mais les utilisateurs peuvent les activer s’ils le souhaitent.

La navigation privée ne vous protégera pas contre l’espionnage des gouvernements et des fournisseurs d’accès Internet

Eric Schmidt a dit un jour : « Si vous êtes inquiet, pour quelque raison que ce soit, vous ne souhaitez pas être suivi par les autorités fédérales et étatiques, ma forte recommandation est d’utiliser le mode incognito, et c’est ce que font les gens ».

Les agences gouvernementales surveillent régulièrement le trafic internet pour différentes raisons, mais elles ne sont pas les seules. Les fournisseurs d’accès à Internet collectent et analysent aussi régulièrement les habitudes de navigation de leurs clients à des fins publicitaires ou pour les vendre à des tiers. En fait, l’année dernière, une résolution ratifiée au Congrès et signée par le président Trump a donné le feu vert aux fournisseurs d’accès Internet pour collecter et vendre des données sur leurs clients sans leur consentement.

En tant qu’internaute, vous êtes en droit de vous inquiéter de savoir qui peut voir vos habitudes de navigation, mais contrairement à ce que recommande M. Schmidt, le mode Incognito de Chrome ne vous aidera pas à cacher vos traces. La navigation privée ne vous rend pas anonyme ou invisible. En tant que gardien de votre trafic Internet, votre fournisseur d’accès Internet (et par extension, les organismes gouvernementaux) sera en mesure de voir quels sites vous visitez, quel que soit l’appareil ou le type de navigateur que vous utilisez.

De plus, si vous êtes sur un réseau d’entreprise, votre administrateur de réseau pourra surveiller et voir les sites web que vous visitez.

La navigation privée ne masquera pas votre historique de recherche

Lorsque vous êtes connecté à votre compte Google, toute recherche effectuée sur le site web de Google est enregistrée par défaut dans l’historique de recherche de votre compte (vous pouvez d’ailleurs la désactiver). Les navigateurs ne transfèrent pas les comptes auxquels vous vous êtes connecté lorsque vous ouvrez une fenêtre de navigation privée. Cela signifie que Google n’enregistrera pas les requêtes de recherche que vous saisissez dans une fenêtre privée dans votre historique de recherche.

Mais si vous vous connectez à Gmail ou YouTube en mode de navigation privée, Google recommencera à enregistrer vos recherches. Cela signifie que vous n’êtes pas si invisible dans l’historique de votre compte.

Par ailleurs, même si vous ne vous êtes pas connecté à votre compte, Google pourra lier vos recherches privées à votre compte lorsque vous serez en mode de navigation privée. Il contient de nombreuses traces de vos habitudes de navigation : votre IP et le type de navigateur, pour n’en citer que quelques-uns.

En fait, cela est vrai pour toutes les applications web que vous utilisez. Tant que vous utilisez le même appareil et la même adresse IP, elles peuvent facilement relier vos activités de navigation privée à votre compte, même si vous ne vous êtes pas connecté.

Si vous êtes vraiment inquiet de cacher vos habitudes de recherche, vous pouvez utiliser un VPN ou le navigateur Tor et vous assurer que vous ne vous connectez pas à votre compte Google pendant la recherche. Vous pouvez également essayer DuckDuckGo, une alternative au moteur de recherche de Google qui respecte la vie privée. DuckDuckGo n’est pas aussi puissant que Google, mais au moins il n’est pas intéressé par la collecte et la monétisation de vos données.

Source: Dailydot

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.